03 octobre 2011

Travolta is back!

     Justin porte des lunettes depuis ses deux ans, avant même d’être lecteur, aussi loin que le plus lointain de ses souvenirs. Aucun collègue ne l’a jamais vu sans. Cela fait partie de son visage, au même titre que ses cheveux blonds et fins coupés au bol, coiffure désuète tout droit sortie des années 80. Gentil patenté, Justin est une crème. Et une crème, ça se fait fouetter. Tout du moins, certains profitent un peu de son caractère. Il est donc l’interlocuteur privilégié du lourdingue de service et des autres, de passage. Qui ne dit mot consent.

Parmi la clientèle chronophage, le plus assidu s’appelle Roger Dumont. Ernest * le surnomme « Travolta », avec ses cheveux noirs corbeaux, sa chemise toujours trop ouverte sur une chaîne en or avec dent de requin et un torse velu. Il porte une très fine moustache surannée et soulève un peu de fonte. 50 ans, célibataire et fier de l’être. En fait, rien à voir avec « Travolta » mais Ernest a un gabarit qui ne souffre pas vraiment la contradiction et puis le surnom « Travolta » a été adopté par toute la librairie. Roger « Travolta » a une spécialité : il ne peut s’empêcher d’exhiber ses blagues pourries comme des filles de bord de plage leurs tee-shirt mouillés.

     - Salut, Roger.

     Bonjour, Monsieur Dumont.

     - Alors, ça biche, dit-il d’emblée en regardant les deux piles de livres posées sur le comptoir. Tu n’arrêtes jamais hein. Il faut un peu savoir se détendre. Tiens, j’en ai une bonne pour toi. Tu connais le groupe préféré de Lolo Ferrari ?

     - Non, dit Justin d'une voix hésitante.

     - Tu vois qui c’est Lolo Ferrari, dit « Travolta » en mimant la proéminence mammaire.

     - Oui, celle qui aimait un peu trop le bistouri.

     - Ouais, tout juste. Alors, son groupe préféré ?

     - Je ne sais pas. Non, je ne sais pas.

     - Boney M.

     Et voici Travolta qui fredonne « daddy cool », mal mais avec enthousiasme.

     - Bonnet M! répète-il fier comme un paon.

     - Justin a un petit sourire poli.

     - Il vaut mieux faire envie que pitié. 

     Sur ce, une femme plantureuse passe juste à côté d’eux, ce qui ne manque pas d’alerter Travolta.

     - Si c’est pas le destin, dit-il en adressant un clin d’œil libidineux à Justin. Je te laisse.

     Travolta part dans la direction de la femme, faisant semblant de s’intéresser à des livres, tel l’inspecteur Clouzot dans une lamentable et fébrile filature. Le tout sous le regard blasé de Justin qui remonte machinalement ses lunettes de l’index après s’être passé la main dans les cheveux.

Ernest approche sa carcasse de Justin.

     - Ce qui est bien avec Travolta, c’est sa constance, dit Ernest à Justin.

     - Ca…  Au fait, tu connais le groupe préféré de Lolo Ferrari ?

     - Qui ?

     - Non, c’est… Non, rien.

     Décidément, on peut rire de tout. Mais pas avec tout le monde...

 

*Cf. post précédent

Posté par danlib à 22:21 - Commentaires [2] - Permalien [#]


Commentaires sur Travolta is back!

    Je suis fan <3, de Justin et de tous les Travolta

    Posté par Babar, 23 novembre 2011 à 14:32 | | Répondre
  • "rien à voir avec « Travolta » mais Ernest a un gabarit qui ne souffre pas vraiment la contradiction" lol

    Posté par Babar, 23 novembre 2011 à 14:35 | | Répondre
Nouveau commentaire